Young & Wild Travelers
Tour du monde

Rentrer d'un long voyage

bulle portrait laurie pour l'article

Back in the game

On a commencé à en parler sur notre compte instagram à travers des stories en vidéo, mais on se devait quand même de prendre le temps de rédiger quelque chose d’un peu plus long à ce sujet si particulier. Le retour est une étape qui fait partie du voyage et elle se doit d’être une aventure. À travers notre expérience, on souhaite te parler de notre retour après une année en tour du monde.

Notre dernière soirée en Thaïlande et le jour de notre dernier bus Colmar > Marseille

Etape 1

Le retour commence avant même d’être rentré.

Pour vous parler de cette thématique du retour, il faut d’abord que l’on remonte un petit peu en arrière. Pour nous, il y a deux types de retour :

– Le retour physique, géographique
– Le retour mental, celui qui se passe dans ta tête quoi !

Ce qui nous mène à notre premier point. Le retour commence avant même d’être rentré. Le retour se prépare. Comme tu prépares un départ en voyage, tu prépares un retour. Comment ça se passe ?

Tout à commencé au Cambodge quand j’ai commencé à préparé notre voyage pour la Thaïlande. Le choc : Je me suis rendu compte que c’était LA DERNIÈRE ÉTAPE ! Que les 4 dernières semaines que je commençais à planifier étaient les dernière.

C’est à ce moment qu’il s’est produit comme un switch dans notre tête ! Comme il y a un compte à rebours qui se met en place pour le départ, le même c’est mis en place pour le retour. Fini le voyage avec cette impression de temps infini devant nous. C’est l’heure de faire un premier bilan et de se poser la question : est-ce que je suis prêt à rentrer ?

Et pour nous la réponse a de suite été OUI.

Nous avions la sensation d’avoir accompli dans ce voyage tout ce que nous voulions. Nous étions heureux de notre chemin parcouru puis on voulait revoir nos proches et commencer une nouvelle aventure en développant des projets pro et perso et pour cela on avait besoin d’être stable et d’arrêter le mouvement. (pendant un temps;) )

photo prise en tour du monde en Malaisie
photo prise au Cambodge
photo prise au japon à tokyo

Une fois le switch mis en place et le compte à rebours accepté, c’est avec sérénité que nous avons continué notre tour du monde. On a de suite senti une chose… On ne voulait pas avoir à accuser le coup une fois rentrer. Il fallait se reposer maintenant, pour rentrer en forme et inverser la tendance.

Le retour commence donc aussi dans notre corps. Marcher pendant 1 an avec nos 2 gros sacs sur le dos pour un total d’environ 28 kilos chacun ça fatigue. Pousser et repousser ses limites adaptatives encore et toujours, cela fatigue également. Mais c’est de la bonne fatigue qu’on échangerait pour rien au monde, car c’est cela qui nous rend diffèrent aujourd’hui. L’étape finale avant le retour => prendre des vacances ! À ce fameux sujet tabou sur le fait de prendre des vacances en voyage !

photo prise au Fitz Roy

Nous avons choisi de passer nos dernières semaines sur 2 îles paradisiaques. Tout ce que l’on préfère. On a profité d’un vrai repos, physique et mental sur ces îles où il faisait bon vivre. Des hamacs, une plage, de la bonne nourriture.

Pendant ces 2 dernières semaines, c’est une vraie digestion de notre voyage qui s’est passé. Nous étions habité d’une grande sérénité, ce fût un moment vraiment important à vivre sur place et non une fois rentré. Prendre le temps de ne rien faire et se mettre face à l’idée de notre retour.

Profiter des choses simples

Selon notre expérience, nous pensons qu’être dans la « frénésie » du voyage jusqu’au bout pour « profiter à fond » et se retrouver à avoir le coup de barre une fois rentré n’était pas vraiment la bonne solution. On a mis l’accent pour nous sur le fait de profiter simplement de tous ces derniers instants en les vivant dans le plus grand calme, comme si tout ralentissait et devenait plus intense.

On se remémore les bons moments.

Combien d’heures on a passées dans l’eau à se revivre tous ces bons moments.

À réaliser qu’on avait vécu tout ça et que tout resterait gravé en nous. On avait même un petit jeu : se poser des questions sur notre voyage pour voir si on se souvenait bien de tout ! « est-ce que tu te souviens de la première personne que nous avons rencontrée en voyage ? » , « est-ce que tu te souviens de ce qu’on a mangé en arrivant au Vietnam ? » etc.

Mais nous avons aussi beaucoup pris le temps de parler de l’avenir. On était prêt ! Bien reposés, les idées au clair, prêt à revoir nos proches, à profiter de la magie de Noël et à faire la fête avec nos amis !

tour du monde arrivés à marseille

4 janvier 2018 > 22 décembre 2018 – Arrivés à la gare saint Charles après 12h de Bus.

365 jours plus tard

le retour est aussi une aventure

Souvent, retour = fin du voyage… Eh bien nous on a trouvé la solution pour rendre les choses moins brutales ! Si vous le pouvez, faite comme nous, et prévoyez un retour avec une dernière « nouvelle » étape à vivre. On s’est dit que rentrer en voyageant pourrait limiter le « choc ». Un retour en plusieurs étapes au lieu d’une seule : l’arrivée à l’aéroport où tout s’arrête après un long vol fatiguant… Moyen !

Nous avions rencontré Marie et Laurent au Chili pendant notre super prise en otage en Bolivie ! Évidemment, c’est le genre d’histoire qui rapproche ! Alors après avoir voyagé avec eux pendant 1 mois au Pérou, on s’est promis que sur le chemin du retour on passerait les voir. Et ça a été un de nos meilleures décisions ! Au final cela devenait juste une étape de plus à notre voyage.

Du coup on a pris l’avion jusqu’en Allemagne, puis un train, puis on les a retrouvé pour quelques jours et découvrir un coin qu’on ne connaissait pas trop : l’Alsace à Noël.

Pour finir ce tour du monde et rentrer à Marseille on a pris un bus de nuit comme nous avons fait tout au long de notre voyage dans beaucoup de pays. C’est comme ça que nous sommes arrivés ici, le vendredi 22 décembre après 352 jours autour du monde.

Les cool et les moins cool

Les questions du retour

Quand tu rentres après 2 semaines de voyages c’est facile de raconter et de faire un résumé de ton aventure… Quand tu rentres de 1 an de voyage c’est un peu plus compliqué !  Il y a les personnes qui ont réussi à suivre un maximum de choses sur les réseaux, ceux avec qui tu as pu échanger… mais trouver la bonne fréquence est difficile quand on vit d’une manière aussi décalée ! Alors ça donne lieu à beaucoup de questions au retour! On aimerait donc vous les partager et y répondre.

Quel a été votre pays préféré ? => Le Pérou.

Pourquoi ? Notre première claque ! Pour tout, la culture, les gens, les paysages et … Le Machu Picchu ! Après il y a les expériences qui arrivent sur le podium comme : le nord du Vietnam à moto, la fête des lanternes en Thaïlande, la plongée et pleine d’autres !

Machu Picchu, la merveille du monde

C’est quoi votre pire galère ?

On dirait qu’on a 3,4 « grandes » galères mais qui au final ne nous ont jamais empêché de continuer notre route.

1/ L’orteil déboîté de Loïc
Au Costa Rica, Troisième semaine de notre tour du monde. On apprend le surf sur la plage de Samara et bim… le fil du leash qui s’entortille et Crack. Et là, Loïc, alias le Viking, s’empare de son orteil, le sens comment dire… plus vraiment à sa place quoi et crack… il le remet en place !
Des glaçons, un strap, de la crème et finalement ! Guéri !

2/ La prise d’otages en Bolivie
On a raté le salar d’Uyuni quoi ! Les boules ! Merci les gars ! Ça a sûrement été les 8 plus longues heures de notre voyage avec la nuit qui suivit mais finalement tout c’est bien passé !

3/Une côte fêlée à Bali
Et oui encore le surf… C’était notre deuxième cours. Nous étions dans un petit groupe de 4 débutants. On allait prendre les vagues en autonomie et il y en a un qui a pensé que se positionner juste derrière moi pour prendre sa vague était une bonne idée. La vague est arrivée, j’ai tenté de me décaler quand les autres personnes m’ont alerté, puis boum dans la côtelette… Du repos, pas de casse, une grosse douleur pendant quelques semaines, puis Guérie !

4/ Les crashs du drone
Au Costa Rica, dès le début… on a tenté un truc un peu long à expliquer… bref il y avait un arbre et boom le drone. Mais il a continué à marcher. Les photos étaient top mais on a remarqué qu’en vidéo, le focus n’était plus vraiment au rendez-vous. Il a tenu, il a tenu, puis on voulait vraiment le changer… Et du coup ben il a fait plouf. Ce qui a donné lieu à l’achat du dji mavic pro 2 le plus rapide et original. En quelques heures à Hanoï, un dimanche, nous avons trouvé un revendeur Dji officiel qui acceptait de nous le livrer à notre hôtel avec possibilité de règlement par carte et reprise de ce qui nous restait de l’ancien avec une carte Sd offerte au passage. Pas mal ?

Celle qu’on déteste…
ça fait quoi un retour à la vie Normal ? Ça vous manque ?

Tout dépend de ce que tu entends par « normal ». Disons que les 1°C ont un peu piqué mais bon, s’adapter à ce genre de variation est un peu devenue une habitude, c’est la magie du voyage ! Après nous ne sommes pas rentré pour reprendre notre vie d’avant, nous avons beaucoup de projets pour une nouvelle vie qui rime avec aventure ! Des projets qui nous motivent et pour lesquelles on a besoin d’être stable, c’est donc notre nouveau choix, tout va bien !

Nous n’avons pas vécu cette année, ni comme des vacances, ni comme une parenthèse dans notre vie, mais bien comme une transition. Alors la vie normale, en fait c’est juste la vie qui continue. On a plein de nouvelles choses à faire et on continue en quelque sorte d’avancer dans l’inconnu et de construire notre vie comme on a construit notre voyage. On continue de sortir de notre zone de confort et de prendre des risques pour réaliser nos rêves.

Est-ce qu’on a changé en 1 an, après avoir vu tout ce qu’on a vu ?

Sans aucun doute ! OUI ! On a une meilleure vision de notre monde. On a découvert qu’on pouvait vivre de 1000 façons différentes et que tout est possible. On a vu que le monde était beau et les humains aussi ! On le savait, mais là, on l’a vécu et c’est ça qui fait toute la différence.

Certaines idées se sont confirmées, on revoit nos priorités et on veut donc faire évoluer notre mode de vie. Après avoir discuté avec des personnes aux 4 coins du monde qui font tous le même constat que les choses ont changées, que ça ne va pas au niveau climatique, que la terre est en danger. On ne peut plus nier.

On s’est rendu compte qu’en France nous avons vraiment les moyens de bien faire les choses, mais que par amour de « notre confort » on aime pas trop le changement ou on la flemme. Il y a toujours des bonnes excuses. Mais on a plus le temps pour les excuses, il faut passer à l’action.

Les Fun fact du voyageur qui rentre d’un long voyage

On cherche nos affaires partout parmi nos cartons et d’ailleurs on ne sait plus trop ce qu’on a ! Idéal pour faire un tri !

Je me suis enregistrée une radio un peu nulle, mais exotique à écouter en voiture. Ça me rappelle les longs trajets en bus où on a la chance d’avoir une playlist de sons improbables ! Pour patienter dans les bouchons marseillais, c’est parfait !

On se croit encore à l’étranger. On s’attends toujours à entendre parler une autre langue et quand j’entends le français je suis un peu déçu.

On est redevenu des accros du fromage en moins de 24h ! Et au pizza aussi…

On veut cuisiner tous les plats auxquels on a goûté autour du monde. De toute façon on ne se souvient plus de ce qu’on cuisinait avant…

Tu joues tous les jours au jeu des « 7 erreurs ». On essaye de voir tout ce qui a changé dans notre ville. Nouveaux resto, nouveaux bars, nouveaux immeubles etc. Bon… généralement c’est pas ouf !

Loic à retrouvé son pc gamer et sa switch. Il a tenu un an sans jeux vidéos… ou presque ! 😉

On cherche notre « nouveau » look. Après 1 an à porter toujours les mêmes fringues, redécouvrir notre garde-robe c’était un grand moment ! Mais on ne sait plus trop comment assembler tout ça. Alors oui, parfois notre look n’est pas encore tout à fait au point mais on y travaille.

Faire et refaire notre sac à dos tous les 3 jours nous manque. Jooookeee !  

Rentrer avec un projet

On fait quoi après un tour du monde ?

Avant de partir, « on pose ses BALLS » sur la table et on quitte tout ! On quitte tout, avec un flou total sur le retour, mais pas pour tous. Certains voyageurs que nous avons rencontrés avaient des boulots qui les attendaient, mais comme on a dit plus haut, reprendre la même vie ne nous intéressait pas. On comprend que ça peut être pratique financièrement, mais je pense que reprendre le rythme que tu as quitté, ça doit quand même mettre une petite claque au retour.

Et là, on est dans le concret, nous sommes rentrés. Est-ce que c’est la galère ? Est-ce qu’on regrette d’avoir pris le risque de tout lâcher ? On sait déjà que ça valait 100000000 fois le coup et que si c’était à refaire on le referait ! Alors peu importe comment se passe le retour parce que lorsqu’on regarde le chemin parcouru, on ne peut qu’être heureux. Nos quotidiens sont aujourd’hui rythmés différemment mais encore une fois, c’est notre choix.

La motivation c’est quand les rêves enfilent leur habit de travail et on peut dire que ça illustre vraiment bien notre mentalité du retour ! Le dernier conseil qu’on peut donc vous donner pour réussir votre retour c’est de rentrer avec des nouveaux projets. Vous avez déjà pris le « risque » de tout quitter pour voyager . Vous avez le droit de continuer de rêver et de choisir une vie d’aventures et de découverte d’une nouvelle manière. En repartant ? En vous réorientant ? En réalisant un nouveau rêve ? À vous de choisir !

Toi aussi tu as vécu un retour après un long voyage ?

Partage ton expérience en commentaire =) 

Tour du monde : Rentrer d’un long voyage
5 (100%) 3 votes

6 Commentaires

  • Sabine

    Super article !!!! Beaucoup de maturité et de bonne réflexion. Très vivants graces au photos et petites vidéos intercalées ☺

    • La Criniere

      Merci ! C’est l’esprit Young & Wild

  • Voyageuse compulsive

    Super article !! C’est vraiment intéressant d’avoir votre expérience, votre ressenti concernant le retour ! En ce qui nous concerne, on commence à se projeter dans un long voyage dans les prochaines années, de ce que l’on imagine avant pour nous permette de partir sereinement mais également de nouveau projet pour le retour !!
    On a déjà hâte de vivre tout ça 😍 !!

    • La Criniere

      C’est super ce projet de long voyage ! Se projeter c’est la première étape. Visionner dans sa tête pour créer ensuite dans le concret 😉

  • Laurène

    Bonjour et merci pour ce bilan retour !
    Instructif et conforme à ce que je m’en fais… Mais nous n’y sommes pas encore, ma famille et moi sommes pour 5 mois encore en tour du monde.
    Nous avons tout quitté matériellement, vendu, donné et souhaitons nous installer à l’étranger.
    Ce sera un retour plein de défis et de nouveaux projets si cela aboutit ! Nous y croyons et ne regrettons pas une seconde ce choix de vie.
    Beaux projets à vous, belle suite d’aventure 😉

    • La Criniere

      « un retour plein de défis et de nouveaux projets » c’est exactement ça ! Super votre tour du monde en famille, vous devez vous créer des souvenirs uniques tous ensemble. Profitez bien ! 5 mois, vous avez encore du temps 🙂 Bon voyage !

N'hésite pas à poser des questions ou à nous laisser des commentaires

elementum risus eleifend dolor non libero. dictum