Young & Wild Travelers

Rejoins nous !

Previously on Instagram

Une destination verte ?

Le tourisme responsable aux Galápagos

Green Power

Les îles des Galápagos que l’on nomme aussi l’archipel des colons sont composées de 13 îles réparties sur 7880 km2. À plus de 1000 km des côtes de l’équateur dans l’océan Pacifique cet archipel est un modèle de conservation pour l’évolution et le tourisme responsable. Une destination verte ? On vous fait un état des lieux de ce que nous avons appris sur les actions qui sont menées là-bas pour continuer de préserver la nature.

Un peu d'histoire

Galápagos évolution

Le centre des énergies renouvelable situé sur l’île de Santa Cruz est accessible gratuitement. C’est une mine d’informations pour en savoir plus sur l’engagement des Galápagos pour préserver leurs îles.

Quelques dates clés que l’on apprend lors de la visite :

1959 – c’est l’année où les Galápagos sont devenus parc National, ce qui veut dire une zone protégée.
1986Elle est déclarée réserve naturelle.
2001Patrimoine de l’Unesco.
2007 – La conservation de la biosphère est désignée comme une haute priorité.

Le gouvernement joue un rôle actif dans cette volonté de conservation et de protection de ce parc national.

Les Galápagos c’est 118 types de vertébrés, 43 espèces de reptiles, 58 d’oiseaux et 16 de mammifères.
Alors pourquoi les îles des Galápagos renferment elles autant de diversités ?

Ces îles nées à partir d’une éruption volcanique qui est venue directement du centre de la terre se trouvent au croisement de 3 courants marins majeurs, un d’Asie et d’Amérique centrale et un d’Amérique du sud. Ceux qui offrent une grande variété de plancton, donc plus de nourriture, donc plus de poissons !

On raconte aussi que ces courants auraient aidés à la dérive de certaines espèces qui peupleraient aujourd’hui l’archipel, comme les pingouins ou les tortues.

Il y a aussi 2 vents opposés qui se rencontrent, un de l’hémisphère nord et un de l’hémisphère sud c’est ce qui amène différentes espèces de volatiles.

Un peu de culture

Les énergies renouvelables

On compte 5 énergies renouvelables. On les appelle ainsi à partir du moment où elles proviennent de ressources naturelles. Elles sont de précieuses solutions alternatives à la crise environnementale que l’on traverse.

– Énergie géothermique : cela consiste à utiliser la chaleur qui provient du centre de la terre.

– Énergie solaire photovoltaïque : C’est la transformation de l’énergie provenant des rayons de soleil en électricité.

– Énergie biologique : Elle provient de gaz, du méthane ou encore, d’organisme vivant comme des plantes ou de déchet organique (agriculture).

– Énergie du vent, éolienne : C’est la récupération de l’énergie cinétique produite lorsqu’il y a beaucoup de vent

– Énergie Marine : On utilise les marées, les vagues, les courants, les différences de température pour produire de l’électricité.

FUN FACT : Est-ce que vous saviez que la somme de l’énergie transmise par le soleil à la surface de la terre en 1 heure est l’équivalent de l’énergie qui est demandée à la planète pour 1 année. C’est LA source d’énergie qui ne cause pas de dégradation sur l’environnement ! (énergie solaire)

Objectif 2020

LES PROJETS

jardin photovoltaïque
  • Le ministère de l’électricité et des énergies renouvelables s’est engagé à supprimer l’utilisation d’énergie fossile d’ici 2020.
  • Ils ont différents projets en fonction des îles. Pour l’île de Saint Cristóbal c’est un projet autour du vent et pour Santa Cruz ça sera l’énergie solaire qui sera mis à contribution.
  • On trouve exposé dans le centre, un projet de jardins photovoltaïques pour faire entrer les énergies renouvelables dans le quotidien des habitants.

 

KOICA – KOREA INTERNATIONAL COOPERATION AGENCY

C’est quoi KOICA ? C’est une association gouvernementale de Corée du Sud qui contribue aux projets des Galápagos « ZERO CARBON EMISSION ». On leur a proposé de mettre en place la première station photovoltaïque sur l’île de Santa Cruz. C’est en 2012 que ce projet à vu le jour et il a permis aux Galápagos de devenir indépendante énergétiquement.

Aménagements et informations

Tourisme responsable aux îles galapagos

Comme tout l’archipel est parc national, les sites sont donc surveillés par des gardes forestiers.

  • Il y a des horaires d’ouverture et de fermeture des sites, même pour des plages.
  • On signe un registre à l’entrée et à notre sortie du site.
  • Sur chaque lieux on trouve toujours un panneau d’informations des bonnes pratiques : zéro déchets, respect de la nature, des animaux, pas de selfie et photo trop près des animaux, on garde une distance de bon sens pour ne pas les déranger.
  • Il y a même des portes-manteaux en bois pour éviter d’accrocher nos affaires aux arbres ! On l’a fait une fois et bien on a eu droit à un coup de sifflet devant tout le monde ! Obligé de sortir de l’eau pour retirer ma serviette accrochée à une branche ! Oups !
Baltra

Le premier aéroport écologique du monde

« La chose principale à retenir, c’est qu’il s’agit d’un bâtiment durable, un bâtiment public qui a trouvé l’équilibre entre la technique et le confort des passagers sans polluer l’environnement. Voilà l’héritage que nous voulons léguer”, explique le directeur de l’aéroport.

Comment ont-ils réussi ce pari :

  • une architecture bioclimatique ou l’art de tirer le meilleur parti des conditions d’un site et de son environnement;
  • Des matériaux de récupération.
  • Une consommation d’électricité réduite, l’aéroport ne fonctionne seulement qu’en journée.
  • L’eau des toilettes provient d’une usine de dessalement. Une eau qui sera ensuite recyclée.
  • Tout fonctionne avec de l’énergie renouvelable, des panneaux solaires et des éoliennes.

    Un aéroport vert c’est possible !

GALAPAGOS VERDE

Comment aider ?

On peut soutenir le projet Galapagos Verde 2050. Relié au centre Darwin, il contribue à la conservation de cette zone protégée. Ils ont aussi une application sur laquelle on peut suivre en direct leurs avancées sur chacun des projet en cours. On vous laisse découvrir tout ça sur leur site : http://www.galapagosverde2050.com/en

QUID des croisières ?

Des Points négatifs ?

On se pose des questions sur les croisières, un des plus gros business pour découvrir les îles. On a pu découvrir quelques agences de voyages qui respectent l’environnement mais qu’en est-t-il des autres ?

De ce que nous avons vu sur le terrain toutes ces croisières son menés sur des « petits » bateaux, on ne parle pas de croisière type « Costa » et gros paquebots évidement mais cela leur permet d’aller sur des îles vierges et inhabitées. On se demande si les groupes sont petits ? Sur place nous n’avons pas pu directement trouver la réponse à cette question.

Anecdote : alors que nous étions en bateau pour aller plonger au large, nous avons observé un groupe de 10 touristes débarqués sur un banc de sable tout à fait vierge. Cette plage est habitée par des lions de mer. Je pense qu’une simple observation depuis un bateau aurait suffit. Ici, les touristes se retrouvaient à une distance vraiment proche des animaux, ce n’est pas ce qu’on appelle un tourisme responsable.

Un modèle à suivre ?

Les Galápagos montrent l’exemple

Les Galápagos sont le paradis des animaux. Ils s’y sentent tellement bien qu’on les retrouve partout et surtout sur les bancs entrain de faire la sieste ! Il y a des requins, des raies et des tortues qui se partage le bassin et joue ensemble dans les eaux du port. On a adoré ces 10 jours sur l’île de santa Cruz, on vous parle dans un article comment visiter les Galápagos à petit prix !

Pour nous depuis le début de notre tour du monde c’est la destination verte ! Bravo !  C’est l’exemple parfait que tourisme et préservation de l’environnement peuvent fonctionner ensemble.

Un pays qui a redonné sa place à la nature et qui la fait passer avant le confort du touriste. On aimerait vraiment voir plus de site comme ça. Pas vous ?

Combien de green stars pour cet article ?

Le tourisme responsable sur les îles des Galápagos.
5 (100%) 2 votes

N'hésite pas à poser des questions ou à nous laisser des commentaires

Partagez1
Tweetez
Enregistrer
1 Partages
pulvinar leo ipsum tristique libero Praesent accumsan efficitur. adipiscing