Young & Wild Travelers

Rejoins nous !

Previously on Instagram

Une journée aux Rainbow mountains : Tips et avis

Vinicunca Trek - Pérou

RAINBOW HIKE

La montagne arc-en-ciel du Pérou en fait rêver plus d’un. Ce fut notre première ascension à plus de 5000m d’altitude. Une marche de 2h30 assez intense en émotion. On vous raconte comment on s’y est préparé. Découvrez à la fin de l’article notre VLOG sur cette journée colorée en haut de la montagne aux 7 couleurs.

km, durée, altitude...

Le Trek

L’ascension des rainbow mountains, c’est une randonnée de 7 km (aller) qui passe de 4477m à 5009m puis qui finit de grimper jusqu’au dernier mirador jusqu’à 5100 m . Le sentier commence par une montée assez douce sur le premier kilomètre, pour la suite, il grimpe de plus en plus. On alterne des fortes pentes, puis des faux plats, la montée reste constance. Le chemin est assez large et la vue dégagée sur toutes les montagnes environnantes tout aussi colorées. On aperçoit même assez rapidement l’objectif, une motivation pour certain, un découragement pour d’autres.

Sur le côté passent les chevaux qui portent les touristes et suivent le rythme des Péruviens qui avancent à toute vitesse et redescendent en footing ! Impressionnant. Et ce n’est pas tout, ils sont en sandales et à peine couverts d’un petit pantalon en toile et d’une chemise. Alors que nous, nous avions doudoune et pantalon de rando ! Une performance incroyable !

lamas
randonneurs sur la montagne arc-en-ciel

Arrivés en haut, la partie arc-en-ciel n’est en fait qu’une partie de cette vallée aux incroyables nuances. On avait déjà vu lors de nos randonnées au Chili des paysages à couper le souffle, mais ici c’est encore différent. Bonne nouvelle : La redescente est juste super-facile et on apprécie encore plus le paysage !

Il est possible d’aller sur un autre point de vue dans la vallée rouge. Loin de nous surestimer et préférant prendre le temps d’admirer la vue depuis le mirador nous avons fait le choix de ne pas y aller. Cette partie peut rajouter jusqu’à 20 minutes de marche et à 5100 mètres d’altitude 20 minutes peuvent être ressenties comme 40. Donc à vous de juger =)

Tour

Organisation de la journée

Nous avons réservé le tour avec une agence conseillée par notre hôtel : Friends of the nature. Nous avons réglés 60 soles par personnes soit 15,50 euros. Pour ce prix, on est passé nous récupérer à l’hotel directement. Nous allions déjeuner dans un petit village sur la route ou l’on nous a briefé sur la marche. Nous avions en suite le repas du midi et une visite de 3 lagunes sur le chemin du retour.

Nous étions sensés, durant la balade, suivre le guide pour redescendre ensemble et repartir. Mais ça ne c’est pas du tout passé comme ça. Pour tout avouer, nous avons juste été séduit par le prix de l’excursion, qui un des meilleurs plan proposés sur Cuzco.

Dès le petit déjeuner, nombre de navettes débarquées, nous étions plus d’une trentaine dans la salle du petit déjeuner, autant dire que pour nous il était hors de question de suivre le rythme du groupe…

Une fois arrivé sur le parking, entre ceux qui prenaient les chevaux et nous qui avancions déjà, l’écart c’est rapidement creusé. Nous avons fait notre marche à notre rythme avec 2 copains, au milieu d’autres touristes et n’avons pas du tout eu le sentiment d’être venus en groupe ni avec un guide.

Après l’ascension nous avons tout simplement retrouvés notre navette d’une dizaine de personnes et nous sommes partis manger. Comparé au petit déjeuner le repas du midi était extra ! Nous avons ensuite repris la route pour voir les lagunes. C’était joli mais après avoir vu les rainbow mountains nous avions eu notre dose d’émerveillement pour la journée et n’avions qu’une hâte : rentrer !

paysages des rainbow mountains
Un trek pour tous ?

La condition physique

Avant de faire cette journée nous avions lu beaucoup d’avis et d’informations différentes. Pour nous, ce que nous en retenons, c’est que nous ne pensons pas qu’il y ait besoin d’être un grand sportif ou trekkeur pour venir faire ces 14 km de randonnée aller-retour. Un minimum sportif ou du moins en bonne forme suffira.

Le meilleur conseil que l’on puisse vous donner c’est d’avancer à votre rythme, d’écouter votre corps et votre souffle, pour adapter votre effort. Ne sous-estimez pas l’altitude !

Ne vous arrêtez pas et ne vous asseyez pas. C’est toujours plus difficile et dangereux de redémarrer si vous avez un étourdissement dû à l’altitude ou à un manque de sucre . Ralentissez le pas, avancez à pas de fourmi s’il le faut, mais continuez quoi qu’il arrive.

la montagne arc-en-ciel
mirador des rainbow moutains

Pour ma part j’ai diminué mon rythme de marche par 4 au moins. J’avançais au rythme d’une belle promenade, en douceur et cela ne nous a pas empêché de finir cette ascension en 2h30 au lieu des 3h annoncées. Donc soufflez, et admirez le paysage, prenez le temps =)

Avant d’arriver au Pérou nous avions déjà pas mal vadrouillé en Patagonie avec des rando de 20km donc l’entraînement était là pour notre part. Il n’y a pas de difficulté technique sur le sentier. Si vous avez des battons de rando ce sera toujours un plus.

vinicunca montagne au perou
notre expérience

Matériel et tips

  • Nous étions chaussés avec des baskets de trail, plus léger que des chaussures de rando et le sentier étant en terre, ces chaussures ont très bien fait l’affaire.
  • Nous avons eu beau temps ce jour-là (avril 2018 ) mais les températures à 5000m sont plus fraîches. Nous avions une doudoune, un bonnet, des gants et une chemise en dessous. Un pantalon de rando et une bonne paire de chaussettes.
  • De l’eau ! Nous avions 1,5 par personne.
  • De la musique ! Pour avancer à son rythme et ne pas se laisser emporter par l’avancée des autres. Pour être dans sa bulle et se concentrer sur son effort. Ça rajoute un peu de motivation également dans les moments difficiles. Je pense que cela nous a beaucoup aidé.
  • Des fruits secs et des sucres rapides. Régulièrement sur la randonnée, avant chaque montées, je prenais des amandes, des fruits secs, un biscuit, une gorgée d’eau. Un petit cocktail pour tenir et avoir les ressources à dispo au bon moment. Vous trouverez sur le chemin, des Péruviens qui vendent de bons jus de fruits pressés, sodas ou encore des barres chocolatées.
Plus de peur que de mal

Le Mal des montagnes

Alors ça aussi c’est un point pour lequel on avait cherché pas mal d’infos et honnêtement encore une fois plus de peur que de mal. Nous avons eu nos premières expériences à plus de 4000m d’altitude au Chili et en Bolivie et mis à part de légers maux de tête lors de nos deux premiers jours, pour la suite à chacune de nos remontées en altitude nous n’avions aucun symptôme si ce n’est le souffle court !

Avant chaque montées en altitude nous prenions des granules homéopathiques de Coca. Il y a plusieurs dosages possibles, mais globalement 5 granules suffisait. Suivant le temps passé en altitude on en prenait une à 3 fois par jour maxi. Les feuilles de coca à mâchées ne sont vraiment pas bonnes. Les bonbons à la coca son juste plein de sucre, en revanche en infusion, le maté de coca est meilleur.

Vous pouvez aussi prendre de l’aspirine pour aider à la fluidification du sang avant de monter. On ne peut pas savoir tant qu’on en a pas fait l’expérience, pour certain cela peut être plus douloureux et provoquez malaise jusqu’à en vomir, dans ce cas-là, la meilleure solution est de redescendre au plus vite.

Un dernier conseil qui peut faire la différence : l’acclimatation. Au Chili nous séjournions à 2500m d’altitude dans le désert d’Atacama et montions la journée à plus de 4000m pour ensuite redescendre. Un rythme qui nous a permis de vraiment adapter nos organismes aux hautes altitudes. Cuzco qui se trouve aussi en hauteur vous permettra cette acclimatation avant de faire l’ascension de la montagne arc-en-ciel.

La récompense

En conclusion...

On s’était tellement préparé à ce que ce soit dur et éprouvant que finalement on peut dire qu’on s’en est plutôt très bien sortie. Le chemin parcouru et la joie d’arriver en haut passent presque devant la joie de découvrir ces magnifiques paysages. Une super expérience ! Donc en résumé, une bonne forme, des ressources énergétiques, de l’eau et une écoute attentive de votre corps pour doser l’effort et vous arriverez en haut sans soucis.

Pour nous récompenser de ce challenge relevé avec brio nous avons trouvé le meilleur moyen de finir cette journée : manger une raclette au Pérou ! Un régal même si elle a manquée de charcuterie à notre goût mais quand on voyage longtemps ça fait toujours du bien de goûter à ces plaisirs oubliés ! On espère que notre article vous aura rassuré et donné envie de découvrir le mont Vinicunca et ses couleurs uniques =)

Revivez cette journée avec nous

Notre ascension en image

Combien d’étoile pour cet article arc-en-ciel ?
Une journée aux Rainbow mountains : Tips et avis

N'hésite pas à poser des questions ou à nous laisser des commentaires

Partagez17
Tweetez
Enregistrer
17 Partages
dictum Nullam ultricies eget venenatis, diam Phasellus non leo. suscipit Aenean