Young & Wild Travelers

Rejoins nous !

Previously on Instagram

Voyage au Pérou

Itinéraire dans la vallée sacrée

Explore more

La vallée sacrée des Incas c’est quoi ? Elle regroupe tous les sites qui se situent le long de la rivière sacrée de l’Urubamba. De Cuzco au Machu Picchu, c’est une véritable chasse au trésor de ville en ville. Cultures en terrasses, salineras, ruines, treks, une richesse à découvrir lors d’un voyage au Pérou. On vous partage notre itinéraire et nos points d’intérêts pour l’explorer.

La capitale historique

CUSCO EN UNE JOURNÉE

Nous n’avions pas prévu de rester très longtemps à Cusco. Je ne sais pas pourquoi, avant de partir, j’avais le sentiment que nous n’allions pas aimer cette ville… ERREUR ! Si vous avez du temps, consacrez lui au moins 3 jours voire plus si vous pouvez.

Il fait bon vivre dans cette capitale historique du Pérou, capitale de l’Empire Inca. C’est une ville métisse où l’on retrouve encore des traces d’anciennes civilisations mélangées aux styles des conquistadors. On a adoré tout simplement se promener dans cette cité à 3110m d’altitude ! Un coup de cœur. Points de vues, musées, marchés, ruines, artisanats mais aussi des bons restos et des vrais pubs, zone touristique oblige 😉
Après notre grimpette aux Rainbow Mountains nous étions bien contents de manger une bonne raclette. (on vous donne nos bonnes adresses à la fin de l’article).

ville de cusco capitale des incas
photo d'un chat sur les toits de cusco
visage du perou

Le jour de notre visite nous nous sommes retrouvés au milieu d’une grande fête ! Armée, police, politiques, étudiants, écoliers, associations culturelles, tous réunis sous le slogan : Cusco, La ciudad de Todos ! Un beau défilé qui nous a montré une nouvelle facette de ce Pays.

Nous nous sommes ensuite promené dans les rues de Cusco pour découvrir l’une des plus grande curiosité de la civilisation Inca : ces fameux blocs sculptés et assemblés à la perfection ! Aujourd’hui ces quelques « ruines », qui ont traversées les siècles et résistées aux tremblements de terre, servent de fondation pour des nouvelles constructions : hôtels de luxe, musées et autres… ce qui donne un charme incroyable au centre historique.

Puis nous avons pris un peu de hauteur pour rejoindre un des nombreux miradors de la ville et admirer la vue avec le souffle déjà coupé, par l’altitude !

manifestation à cusco
vue sur la ville de cusco dans la vallée sacrée

Midi ! La bonne heure pour se rendre dans le plus grand marché couvert de Cusco, qui a été conçu par Gustave Eiffel (oui oui le mec de la tour Eiffel!), pour manger un bon plat péruvien. Même si parfois l’hygiène semble douteuse, l’ambiance familiale, les odeurs et les couleurs nous mettent en appétit. Alignés sur des petits bancs, on déguste collé-serré notre assiette.

On y mange quoi ? L’arroz chofa, un genre de riz cantonais revisité avec un œuf frit, du Pollo à la brasa ou poulet à la braise, des soupes de quinoa, du Chicharron, c’est de la viande frite dans sa propre graisse avec des patates, de la Trucha a la parilla, la truite grillée, du lomo saltado et des ceviches, déclaré patrimoine Culturel du Pérou. Tout ça accompagné de la boisson traditionnelle : La Chicha morada : fabriquée à base de maïs violet. On croirait presque du vin à la couleur !

Pour nous, au menu, une grande assiette avec du riz, des tomates, de l’oignon frais, un demi-avocat, du concombre, deux œufs frits et des frites ! Tout ça pour ? À vous de deviner !

marché couvert de cusco
eglise san cristobal a cusco

Pour finir cette journée, rien de mieux qu’un coucher de soleil ! Depuis l’église de San Cristobal on observe les montagnes éclairées par cette belle lumière chaude. On découvre la ville qui s’illumine. Une de nos activités favorites en voyage ! Pour raviver nos papilles nous sommes allés manger dans un restaurant végétarien plein de saveurs. (bon plan à la fin de l’article 😉 )

Il y a tellement plus à faire pour découvrir la ville de Cusco : musée du Machu Picchu, musée du Pisco, musée du cacao, églises, artisanat local… On reviendra ! 

coucher de soleil sur la cité de cusco
coucher de soleil sur cuzco
photo du coucher de soleil sur cuzco
Le fleuve sacrée

URUBAMBA

Après notre ascension de la montagne arc-en-ciel nous avons pris la route pour Urubamba. Un petit village typique où la vie locale n’est pas perturbée par le tourisme. Mise à part la place des armes et une rue principale un peu animée par le marché, il n’y a pas « grand-chose à voir », si ce n’est observer les locaux en tenue traditionnelle dans leur quotidien tellement différent du nôtre !
Mais Urubamba c’est surtout le point de départ pour aller voir deux sites importants de la vallée sacrée : Morey et les salineras de Maras.

photo du fleuve urubamba
EN AUTONOMIE

LES SALINERAS DE MARAS

Il est possible de visiter Morey et Maras dans la même journée. Si vous êtes sur Cuzco, des agences pourront vous emmener sur la journée pour faire le tour mais il est aussi possible de le faire en autonomie.

Pour notre part nous avons choisi de visiter seulement les salineras. Pourquoi ? On ne peut pas tout voir et nous voulions faire un brin d’économie également même si ce ne sont pas les sorties les plus chères. Le site ne nous attirait pas plus que ça. Erreur encore ? On ne saura jamais ^^

À la sortie de la ville d’Urubamba nous avons donc trouvé facilement un taxi qui nous a proposé de nous emmener les voir. Sur la route le chauffeur prend le temps de nous arrêter au belvédère pour que nous fassions quelques photos. Nous avions repéré un sentier pour traverser le site de bout en bout et pouvoir rentrer à pied, nous avons donc dit au revoir à notre taxi à l’entrée des Salineras de Maras.

À savoir : une pratique courante. Pour quelques soles de plus, le taxi vous attend et peut vous emmener voir les terrasses de Morey. Il est donc très facile de faire les deux sites en une après-midi. Nous partagions le taxi à 4 c’était donc pour nous très avantageux financièrement. Si vous souhaitez une solution encore plus économique, vous pouvez attendre le collectivo qui va à cuzco. Il vous arrêtera au début de la route qui mène au village de Maras. À partir de la, vous pouvez continuez à pied ou prendre un taxi, si vous ne souhaitez pas marcher.

Dans la vallée sacrée les salineras de Maras sont vraiment un incontournable. C’est 3600 Bassins de cultures en terrasses de sel à flanc de montagnes. Ce sont les communautés locales qui continuent de faire vivre ce site vieux de plusieurs milliers d’années. Cela représente plus de 600 travailleurs.

Ce jour-là, en allant plus loin que la plupart des touristes nous avons rencontré Roberto. Il travaille depuis ses 20 ans sur le site et y possède 10 bassins. Il nous a fait faire un tour du propriétaire avant de prendre le chemin du retour avec sa brouette chargée de la récolte de sel. Il nous en a offert un bon morceau. C’était très gentil mais un peu lourd pour nos sacs ! On a dû s’en séparer d’un petit morceau. 😉 

Sur le chemin du retour pendant qu’il nous expliquait les vertus de certaines plantes, certains se sont retrouvé de corvée de brouette ! La preuve en photo.

Une fois de l’autre côté du site nous avons traversés le village de sa communauté avant de retomber sur la route principale, où le chauffeur d’un collectivo, nous a repéré. Leur but : remplir tous les sièges ! Le chauffeur s’est donc de suite arrêté sur le bas-côté pour nous attendre et nous avons pu reprendre le chemin vers Urubamba où nous sommes resté à nouveau pour dormir.

UNE CITE INCA

OLLANTAYTAMBO

On continue d’explorer la vallée sacrée avec l’une des villes les plus importantes dans l’histoire de la civilisation des Incas : Ollantaytombo. Visiter les ruines d’Ollantaytombo c’est visiter un haut lieu de la résistance des Incas contre les conquistadors. On a adoré cette petite ville nichée en bas des montagnes. Ce petit village est nettement plus touristique mais les scènes de vies y sont toujours aussi authentiques.

Pour le visiter il faut normalement le fameux ticket qui englobe tous les site de la vallée sacrée…  Nous avons tenté d’arriver sans et nous avons pu rentrer sans souci. Malheureusement nos amis n’on pas eu la même chance. Mauvais timing ? Exception ?

Le site archéologique est magnifique et bien entretenu. Un tout petit avant-goût avant le Machu Picchu. On peut ensuite grimper dans les montagnes aux alentours pour accéder à différents vestiges gratuitement. Notamment un ancien garde-manger assez bien conservé. Un beau point de vue accessible en 30, 40 minutes à pied.

Il y a une autre citée que nous aurions aimé découvrir : Pisac. On y trouve à nouveau des ruines et cultures en terrasses mais qui semblent vraiment belles. On repassera également ^^

ollantaytambo dans la vallée sacrée
vue sur OLLANTAYTAMBO
LE CONFORT AVANT L’EFFORT

SANTA TERESA

Depuis Ollantaytombo, nous avons pris une navette en direction d’Hydro-electrica qui sur la route nous a déposé à Santa Teresa. Notre dernier stop dans la vallée sacrée avant de nous rendre à Aguas caliente pour découvrir une nouvelle merveille du monde : le Machu Piscchu. La route sinueuse pour se rendre là-bas est vraiment magnifique. 5H de collectivo qui, il faut l’avouer, nous ont éprouvé, avec des cols assez hauts mais quelle beauté…

Dans le village de Santa Teresa nous étions seuls au monde. Une belle parenthèse relaxante. Pourquoi s’y arrêter ? Pour se détendre dans les eaux thermales de Colcamayo avant de monter les 2000 marches du Machu Picchu. Tout ça au milieu des montagnes et d’une nature tout à fait différente du reste de la vallée sacrée, beaucoup plus exotique et humide, qui nous a rappelé le Costa Rica .

C’est là que se termine notre premier article sur la vallée sacrée. Nous avons vraiment apprécié d’aller de village en village et de passer plusieurs nuits sur place pour s’imprégner autant que possible de la culture des Incas. On vous donne rendez-vous dans un prochain article pour découvrir notre récit d’aventures de Hydro-electrica à Aguas Caliente jusqu’en haut du Machu Picchu !

santa teresa
santa teresa perou
santa teresa eaux thermales
santa teresa

INFORMATIONS PRATIQUES

Nos hébergements : 

  • Cusco : Auquis Ccapac Guest House
    Ce n’est pas l’auberge du siècle mais elle est bien pour les petits budgets
    et à 2 minutes à pied de la place Mayor.
  • Ollantaytambo : Garden Lodge
    Au calme, vue sur les champs et les vaches, le meilleur logement que nous ayons eu au Pérou.
    La gérante est adorable, les chambres sont grandes et il y a une « bonne » cuisine à disposition.
  • Santa Teresa : Hospedaje Cajamarca
    Agréablement surpris par ce logement. Trés propre et confortable. Il faut aimer les couleurs avec les murs orange du couloir et vert de la chambre mais c’est un bon logement.

Où manger à Cusco ? 

Activités : 

Pour visiter les différents sites de la vallée sacrée il faut normalement se procurer ce que l’on appel le Boleto Turistico. Pour notre part, nous nous sommes présenté sans à chaque étapes et n’avons pas eu de problème sauf à Ollantaytambo. Nous avons pu rentrer mais on nous a dit que c’était une exception… A vous de choisir en fonction de votre itinéraire ! =)

Combien d’incas stars tu nous donnes pour cet article ?

Itinéraire dans la vallée sacrée des incas – Voyage au Pérou
5 (100%) 1 vote

Si tu as des questions sur l’organisation d’un voyage au Pérou,
n’hésites pas à nous les poser en commentaire. =)

N'hésite pas à poser des questions ou à nous laisser des commentaires

Partagez12
Tweetez
Enregistrer
12 Partages
Sed felis ultricies dapibus Donec tempus suscipit libero