Young & Wild Travelers

Rejoins nous !

Previously on Instagram

Un concept d’inspiration pour le tourisme durable

ECOCAMP PATAGONIA

A journey at the end of the world…

Environnement, voyage et création, les 3 ingrédients principaux de notre aventure se sont réunis au bout du monde le temps d’un reportage. Durant notre voyage en Patagonie nous sommes descendu par la route de la « fin del mundo » jusqu’au parc Torres del Paine à la rencontre d’Ecocamp Patagonia. Nous avions rendez-vous avec Timothy, le responsable du marketing et du projet des relations publiques, qui travaille depuis 4 ans dans ce cadre unique. Tout le staff nous a accueilli le temps d’une belle soirée sous ces dômes chaleureux, dans lesquelles naissent des rêves pour changer le monde.

lever de soleil sur ecocamp dans le parc torres del paine
Histoire, concept, inspiration

ECOCAMP NAISSANCE

C’est en 2001 que Javier López et Yerko Ivelic, deux chiliens kayakistes et ingénieurs environnementaux fondent Ecocamp PatagoniaAu début des années 2000, le Chili donne son accord pour un projet de barrages hydroélectriques en Patagonie. Le pays connaît alors un mouvement de protestation de grande ampleur contre ce projet en zone préservée à l’extrême Sud du pays. Javier López et Yerko Ivelic sont venus à Torres del Paine en 2000 en voyant un potentiel touristique mais aussi la possibilité de montrer au reste du Chili, dans ce contexte, que l’industrie touristique pouvait avoir un rôle à jouer dans la protection de l’environnement et la gestion des ressources naturelles à petite échelle pour qu’elles soient durables à 100 %. C’est à partir de cette idée qu’est né Ecocamp Patagonia avec des dômes blancs qui était à l’époque sans électricité.

dôme écologique ecocamp dans le parc torres del paine

Lever de soleil sur Ecocamp… Magique…

héritage et conservation

Pourquoi des dômes ?

C’est en s’inspirant des anciens peuples indigènes qui voyageaient en canoë à travers la terre de feu et qui construisaient des dômes en bois comme refuge que les deux fondateurs ont fait naître ce concept. Un bel hommage et une idée qui à du sens, car il y a aussi plusieurs aspects liés à la durabilité qui fait du dôme un choix innovant :
1/ L’optimisation de la lumière naturelle, pendant la journée.
2/ Aucun impact sur le sol car tout est construit sur des plates-formes, ce qui leur a permis comme en 2008 de pouvoir déménager et s’étendre sans aucune conséquence environnementale.
3/ Le dôme résiste bien au vent.
4/ La construction est facile.
Malheureusement il y a du plastique, mais justement parce qu’à long terme il se garde plus longtemps. Un mal pour un bien au final !

En forme de cercle ce type de logement génère naturellement une convivialité, créant un aspect communautaire qu’Ecocamp souhaite conserver malgré sa croissance des dernières années (33 chambres). À l’inverse des « resorts » mot qui désigne un établissement hôtelier de luxe souvent de taille importante qui propose différents types de service. Ecocamp s’inscrit plutôt dans une démarche d’éco lodge: c’est-à-dire, proposer au client une expérience en harmonie avec la nature avec une notion de partage et de transmission de ces valeurs, s’investir financièrement dans la communauté locale, tout en réduisant son impact environnemental pour ne citer que quelques-uns de ces engagements.

Aujourd’hui modèle d’écotourisme au Chili, c’est le premier hôtel 100 % durables construit avec des dômes et ils se font forcements un peu copier ! Mais c’était aussi l’idée, d’Ecocamp ! Créer un concept d’inspiration fort. « Si quelqu’un demande les plans ou se posent des questions sur la construction, aucun problème, il n’y a pas de secret là-dessus ! » nous explique Timothy ! Avis aux intéressés ! 😉

dômes écologiques pour le tourisme durable
Organisation, nourriture, eau

La vie sur un campement ecoresponsable

Il y a une philosophie dans le monde de la durabilité basés sur 4 C : le commerce, la culture, la conservation, la communauté. (Pour l’anecdote nous avons galéré toute la soirée pour retrouvé un C manquant… puis en réécoutant l’interview je me suis rendu compte que nous les avions depuis le début. Nous les répétions par 3 avec un différent a chaque fois! Bref ! )

Niveau communauté Ecocamp travaille avec des producteurs locaux de Puerto Natales qui ont des serres avec des produits biologique. Du producteur à l’assiette ! Ecocamp supporte plusieurs projets familiaux comme pour la laverie, la pêche, la viande. « Pour ces familles, une grandes parties de leur revenu dépend d’Ecocamp ». Sur place ils exploitent les produit locaux comme les condiments. Ils évitent absolument d’importer parce qu’ils sont loins et travaillent pour le recyclage des déchets avec une entreprise sur Punta arenas.

Le volet le plus important comme pour beaucoup d’ecolodge c’est l’énergie renouvelable : 30 % d’énergie solaire, 70 % de prise d’eau.

Pour la conservation Ecocamp supporte plusieurs organisation comme Ama torres del paine qui s’occupe de faire pousser des arbres pour ensuite les donner au parc national pour la reforestation. Ecocamp utilise et créé son propre compost (toilette + déchets organique) pour replanter dans une zone dédiée des arbres qu’ ils pourront également donner.

Ils supportent au niveau de la conservation une autre organisation : Torres del Paine Legagy fund qui a notamment des projets de reconstruction de sentier dans le parc en lien avec l’érosion. Ce sont des volontaires du staff Ecocamp qui aide cet organisme. Chapeau !

Commerce & culture : ils soutiennent l’artisanat local. Des créateurs viennent une fois par mois pour présenter leur produits : La laine, des bijoux… Ils vendent aussi leurs produits dans le dôme réception pour aider les familles. Il y a d’ailleurs une partie de la décoration d’Ecocamp qui vient des artisans. ils invitent aussi des musiciens et des danseurs !

Passion et transmission

Apprendre en voyageant

Tout le staff est impliqué et formé dans le tris et la gestion des déchets. Ecocamp s’assure d’avoir une équipe reliée par les mêmes valeurs et passionnée par ce domaine. Ils ont un objectif : apprendre et transmettre ces valeurs aux voyageurs. Toutes les personnes qui séjournent à Ecocamp ont un Ecotour : un tour écologique des lieux avec un enseignement des gestes simples à appliquer à la maison.

FUN FACT ! Il n’y a pas de Wifi! Eco camp ce n’est pas seulement venir profiter d’un service, c’est une expérience humaine forte et malgré notre court passage c’est quelque chose que nous avons pu ressentir. Leur « uniforme » : un tee shirt avec le slogan : ici il n’y a pas de Wi-Fi mais vous trouverez une meilleure connexion. On adore ! Il nous en faut un !

dôme suite à ecocamp patagonia
lever de soleil sur torres del paine depuis ecocamp
Montrer l’exemple

Au cœur de l'innovation

Il y a un métier qui a été créé justement dans ce but nous informe Timothy, un responsable social et environnemental. Ecocamp s’est rendu compte de l’importance d’avoir une personne à plein temps qui s’occupe de ce domaine pour assurer la durabilité du projet. Ils ont par exemple mis en place un système de bio-filtration qui permet aux eaux usagés de retourner à la terre sans générer de contamination. Ce qui est un des grands enjeux pour les refuges aux alentours. Ils se sont rendu compte, il y a 2 ans, d’une grosse pollution des nappes phréatiques. Ecocamp qui a toujours eu cette idée de monter l’exemple va les accompagner dans cette transition.

Les points négatifs au cœur de leur réflexion : Le chauffage qui fonctionne à poêle avec du bois. Les véhicules, car tout est loin à Torres del Paine et la gestion des déchets. Le centre de tri des déchets le plus près est à Coyhaique (environ 1000 km) ce qui implique un coût écologique malheureusement.

Nature et humain

Activités et services

L’agence Cascada expéditions, fondée par les mêmes personnes, s’occupe de gérer cette partie. Spécialisée dans le rafting, trekking, c’est l’agence qui vend Ecocamp. Elle possède des programmes spécifiques comme l’observation des pumas avec un guide. Des activités hors des sentiers battus sur des chemins de randonnée moins connus que le W et tout aussi beaux ou encore l’observation des chevaux sauvages, du vélo et même de la pêche !

Tourisme inclusif : Ecocamp possède une chaise roulante exprès pour le trek ! Ils ont eu leur premier touriste en chaise roulante récemment.  (Cocorico ! Cette chaise a été créé par une marque française !) Le voyageur a pu être également logé dans un dôme aménagé pour ce projet et être en autonomie sur place. Ecocamp a également reçu un enfant paralysé, prochainement ils ouvrent des services pour les non-voyants. En octobre des aveugles locaux seront emmenés dans le parc pour qu’ils puissent sentir, toucher et vivre l’expérience Torres del Paine, car ce n’est pas réservé qu’aux marcheurs !

dôme ecolodge

Avant de conclure cet article, quelques photos de notre dôme suite où nous avons passer la nuit…
Un grand merci à Ecocamp pour ce beau cadeau =)

Ecocamp c’est plus qu’un projet de logement touristique, on a découvert une communauté soudée autour d’une vision commune et un but : faire bouger les choses! C’est tout simplement le genre de projet positif que l’on souhaiterait voir grandir un peu partout dans le monde. Ecocamp c’est une ouverture d’esprit et aussi on l’a bien vu, une remise en question au quotidien pour continuer de chercher des solutions et s’améliorer.

Pour notre part, cette expérience courte mais intense que nous avons vécue sur place nous a émerveillée. Tout ça dans l’atmosphère si particulière du parc Torres del Paine, sauvage et nature, tout ce qu’on aime ! Un grand merci à Ecocamp et Timothy de nous avoir accueilli et pris le temps de répondre à toute nos questions. Nous sommes assurément reparti plus riche et plein d’espoir de ces belles rencontres. On leur souhaite le meilleur pour la suite !

Toi aussi tu as des étoiles pleins les yeux ?

ECOCAMP PATAGONIA : Un concept d’inspiration pour le tourisme durable
5 (100%) 7 votes

N'hésite pas à poser des questions ou à nous laisser des commentaires

in mattis ut Praesent suscipit sed mi, sit Nullam leo. vulputate, ut
Partagez35
Tweetez
Enregistrer3
38 Partages