Young & Wild Travelers

Rejoins nous !

Previously on Instagram

VOYAGE AUTREMENT

Découvrir la Péninsule d’Osa

photo portrait de laurie

Looking for Wild

Découvrir la péninsule d’Osa en 3 activités et voyager autrement, c’est ce que l’on vous propose dans ce carnet de voyage. Arrivé dans la péninsule, nous étions à la recherche d’une agence afin de pouvoir mettre en place nos activités. Sur place, à Puerto Jimenez, après quelques recherches, nous avons trouvé l’agence idéale : OSA WILD. Je crois que c’est le nom de la compagnie qui nous a surtout attirés. 😉  

Le tourisme pour aider la population locale

OSA WILD

On vous a déjà parlé plusieurs fois de notre démarche de voyage responsable et Osa wild c’est LA belle rencontre de la péninsule d’Osa. Notre mission : mettre en avant les acteurs de l’écotourisme et Osa Wild est une agence qui est née et qui a grandi grâce à des passionnés de la faune et de la flore.Osa Wild est la première agence 100% costaricienne du tourisme responsable. Elle a été initialement créé pour promouvoir le tourisme rural et communautaire dans les différents projets familiaux mis en place dans des contextes entièrement naturels (forêts tropicales luxuriantes avec une faune unique et diversifiée).

Osa Wild c’est l’une des expériences les plus authentiques que nous ayons vécu au Costa Rica et la meilleure façon de voyager pour découvrir la péninsule d’Osa selon nous. En plus des activités classiques et adulées par les touristes, comme la visite du parc national du Corcovado, Osa wild propose aussi un voyage en immersion à la rencontre des locaux, de leur mode de vie et de leur production.

Pour profiter au mieux de la biodiversité de la péninsule et faire des rencontres nous avons choisi par rapport au temps que nous avions de faire 3 activités sur 3 jours, plutôt que de consacrer 2 jours au parc du Corcovado avec la nuit au camp de La Sirena.

kayak dans la mangrove
Activité n°1

KAYAK DANS LA MANGROVE

Pour notre première activité nous avons choisi de faire du kayak dans la mangrove. Un type de paysage qui nous était encore inconnu. Nous sommes partis pour une balade de 3h30 à travers ce décor enchanté. Nous avons eu la chance d’observer un nid de colibri ! Vraiment trop mignon. Nous avons aussi eu la chance de voir la maman par la même occasion. Une belle balade qui se termine en mer pour admirer le coucher du soleil. Magique ! Il ne manquait que les dauphins au rendez-vous…

kayak-mangrove-osa
Activité n°2

PARC NATIONAL DU CORCOVADO

Pour notre deuxième jour, nous sommes partis explorer le parc national du Corcovado. Nous avons choisi la formule : DAY HIKE. Il est aussi possible de passer une nuit à l’intérieur du parc, ce qui doit être une super expérience, mais nous préférions pouvoir passer notre dernier jour à la rencontre d’une famille Costa ricaine. Nous sommes donc partis très tôt le matin à la rencontre des animaux et de la nature du Corcovado. Accompagnés d’Ifi, notre guide qui est aussi la créatrice d’Osa Wild, nous avons eu la chance d’apprendre énormément ce jour-là. 

Départ tôt le matin depuis le centre, on a d’abord dû rejoindre le village de Carate en 4×4. Déjà sur le trajet, on s’arrête plusieurs fois pour observer, toucans et autres oiseaux et animaux. Avoir une guide qui a fait des études en biologie et qui est passionnée par les oiseaux ça aide ! Arrivé à Carate il faut encore randonner 1 bonne heure avant d’être enfin officiellement dans le parc national du Corcovado. Il faut savoir qu’avant vivait dans ce parc des chercheurs d’or. Le jour où le gouvernement a décidé de faire de ce parc un parc national protégé, le village a dû être déplacé et la recherche d’or a été interdite. Certains ont été relogés, pris en charge pour une bonne transition, mais pas tous… Osa Wild s’occupe justement à travers ses programmes de finir le travail du gouvernement en formant des anciens habitants du Corcovado pour devenir guide. 

Quelques mots sur Ifi, la créatrice d’Osa Wild qui nous a accompagnés toute la journée pour notre excursion. Costaricaine passionnée de sciences naturelles, passion héritée de sa mère, elle a consacré des années d’études à découvrir le monde délicat et fascinant de la biologie tropicale. Ces trois piliers : l’environnement, l’économie et la société. En tant que membre fondateur d’un organisme à but non lucratif appelé ASCONA, elle soutient de nombreux projets communautaires liés à l’art, la musique, la culture et l’éducation environnementale. L’ONG organise des ateliers et des manifestations artistiques pour renforcer les possibilités de participation et d’expression des communautés de la péninsule d’Osa.

Vu dans le parc #anecdote : un petit groupe de « séniors », tablette et appareil photo à la main… Une famille de coati qui débarque non loin de nous, leur réflexe ? Se jeter sur eux ! Un peu plus loin, un tamandua dans un arbre et les voilà qu’ils collent leurs appareils à quelques centimètres pour prendre une photo avec LE FLASH ! Pour finir, il y en a même une qui a essayé de caresser un des coatis… STOP. Oui ils sont tous mignons, mais par définition ce sont des animaux sauvages…pas des peluches… laissez-les vivre, laissez-les respirer, laissez leur de la place. MERCI =) 

La faune du Corcovado

Les animaux

Pouvoir observer des animaux en liberté au Costa Rica c’est une expérience bien différente que d’être derrière une grille dans un zoo. La grande différence aussi, c’est que comparé au zoo on ne sait pas sur quoi on va avoir la chance de tomber et chaque rencontre en est d’autant plus belle.

À savoir : 1/ les perroquets du Costa Rica se trouvent de nos jours essentiellement dans la péninsule d’Osa. Pourquoi ? Le nord du pays à subit de nombreuses déforestations. La bonne nouvelle c’est qu’il y a eu beaucoup d’opérations de reforestation… La mauvaise, c’est que les arbres replantés ne correspondent pas aux habitats naturels dont ont besoin les animaux pour vivre. Résultat, ils migrent. C’est pour cela qu’au Corcovado on peut observer des animaux, car la forêt est « d’origine ».
2/ Les chauves-souris, comme on peut voir sur la photo, se servent de grandes et longues feuilles pour se protéger et se dissimuler des prédateurs ! Moi qui pensais qu’elles ne vivaient que dans des grottes !

La flore du Corcovado

La Nature

La nature est remplie de beaux messages pour nous. Sur la première photo vous pouvez voir des trous dans les feuilles. Nous pensions que des insectes en étaient à l’origine. Non ! Ce sont les feuilles elles-mêmes, qui pour laisser passer plus de lumière aux feuilles du dessous, « s’auto-percent ». La jungle que l’on pourrait penser désorganiser est en fait en harmonie. Chaque arbre à son rôle à jouer. Par exemple, le balza qui pousse très vite, produit des fruits très vite, ce qui est parfait pour les animaux et il meurt aussi très vite.

C’est donc à partir de ce bois, que beaucoup de mobilier et d’art Costaricain sont faits. Les coquilles noires sont utilisées pour des bijoux. Les pics noirs sur le palmier font partie d’un mécanisme de protection et servent aussi à percer ou piquer en cuisine. Le ficus ne s’enracine pas, il déploie ses racines sur la largeur pour avoir une base plus solide et grimper plus haut pour atteindre le soleil. C’est pour cela que l’on trouve les feuilles les plus larges près du sol, elles augmentent leur surface d’ensoleillement. Je ne me souviens pas de tout, il reste tellement à dire… Rendez-vous au Costa Rica si vous souhaitez en savoir plus 😉 

Activité n°3

VISITE D'UNE FERME BIOLOGIQUE

Troisième activité pour découvrir le cœur de la péninsule d’Osa : une expérience dans la ferme biologique d’une famille costaricaine. Bienvenue chez German ! Au programme : balade dans son jardin, dégustation de fruits frais cueillis directement sur l’arbre et surtout dégustation de chocolat maison ! Nous avons pu observer tout le processus de création du chocolat depuis la fève de cacao crue, puis asséchée, puis écrasée, moulue en poudre et mélangée avec du lait et du sucre. Un régal !
Nous avons passé un super moment dans ce jardin d’Eden. On a découvert le goût de l’ananas blanc, plus sucré, plus doux, on a adoré. Il y a aussi l’un des plus grands ficus de la péninsule dans son jardin ! Il abrite quelques chauves-souris et autres oiseaux.  Bref une expérience unique à tous les niveaux 🙂 

German, le propriétaire de la ferme. Nous avons passé une bonne journée avec sa famille.

VLOG VIDEO

Notre voyage en vidéo !

Découvrir la péninsule d’Osa en 3 activités en vidéo ! Si tu as aimé notre VLOG, n’oublie pas de nous mettre un pouce bleu pour nous encourager, abonne-toi à notre chaîne YOUTUBE et clique sur la petite cloche, pour recevoir les notifications de nos dernières vidéos de voyage.

Combien d’étoile pour cet article 100% WILD ? 

Découvrir la Péninsule d’Osa en 3 activités
5 (100%) 4 votes

 

PS : cet article n’est pas sponsorisé par Osa Wild.


Si tu as des questions ou des remarques n’hésite pas à nous les laisser en commentaire. 

Tu peux aussi t’inscrire à notre newsletter (en bas du site) pour recevoir les dernières actus. 

N'hésite pas à poser des questions ou à nous laisser des commentaires

at risus velit, ultricies venenatis nec felis Lorem
3 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer3